Ampoules 5 min

Comment Soigner une Ampoule et la Traiter Sans Risque d’Infection ?

Comment Soigner une Ampoule et la Traiter Sans Risque d’Infection ? Comment Soigner une Ampoule et la Traiter Sans Risque d’Infection ? Comment Soigner une Ampoule et la Traiter Sans Risque d’Infection ?

Les ampoules au pied  guérissent souvent d’elles-mêmes sans traitement[2]. Une nouvelle peau se forme sous la zone concernée et le liquide est simplement résorbé. Conserver une ampoule intacte, remplie de liquide permet de garder la peau sous-jacente protégée et propre, ce qui évite les infections et favorise la guérison. L’application d’une compresse de froid ou de glace peut aider à réduire temporairement le gonflement et l’inconfort. Cependant, les ampoules peuvent souvent être très douloureuses. Le traitement avec un pansement spécifique comme COMPEED® peut donc aider, car l’amortissement qu’il procure soulage la pression au niveau de l’ampoule et réduit la douleur.

Les principaux objectifs du pansement devraient être de limiter l’extension de la plaie, de réduire l’inconfort, de favoriser la résorption et de prévenir les infections. L’utilisation d’un pansement spécifique ampoules COMPEED® aide à créer un environnement de cicatrisation optimal en maintenant un climat humide tout en absorbant l’excès de liquide, ce qui permet d’accélérer le processus naturel de cicatrisation des plaies.

Sommaire :

  • Traitement ampoules : soignez-la au plus vite avec Compeed®.
  • Comment soigner une ampoule ou une cloque ?
  • A quelle fréquence devez-vous changer vos pansements ?

Traitement ampoules : soignez-la au plus vite avec Compeed®

Si vous avez une ampoule, vous feriez mieux de ne pas la toucher, car elle guérira d’elle-même en une semaine environ. Si une ampoule n’est pas trop douloureuse, essayez de la garder intacte. Une peau intacte sur une ampoule peut constituer une barrière naturelle contre les bactéries et diminuer le risque d’infection. Toutefois, si la douleur persiste ou si l’on soupçonne une infection, il faut consulter un médecin.

La cicatrisation des plaies est un processus complexe, mais la recherche fondamentale a permis de mettre au point des technologies, notamment des pansements spécifiques à base de gel hydrocolloïde, adaptées à différentes situations. Le traitement pourra ainsi être différent en fonction du degré de formation de l’ampoule, la prise en charge n’étant pas forcément la même lorsqu’il y a une simple zone d’échauffement, qui est la première étape de formation d’une ampoule, ou une ampoule constituée ou déjà percée.  Les pansements Compeed® sont des pansements techniques, spécifiquement conçus pour amortir la pression et donc les frottements et accélérer la cicatrisation des ampoules.

Les pansements Compeed® sont plus chers que les pansements ordinaires mais ils sont plus adaptés au traitement des ampoules car ils permettent un meilleur soulagement de la douleur, un meilleur amorti de la pression (effet coussinet), une cicatrisation plus rapide et ils restent en place plus longtemps. En effet, il peuvent rester en place plusieurs jours* optimisant ainsi le processus de cicatrisation et donc de guérison[3].

*la durée peut varier en fonction des individus

Comment soigner une ampoule ou une cloque ?

La première chose que vous devrez faire est d’identifier à quel stade se trouve votre ampoule. Examinez de près la peau de votre ampoule pour savoir comment la traiter ou la prendre en charge. Est-elle déjà formée, intacte, percée ou la peau complètement arrachée ?

Prévenir une ampoule avant même qu’elle n’apparaisse

Vous avez une rougeur sur le talon liée à des frottements répétitifs ou causée par vos chaussures neuves ? Appliquez un pansement ampoule avant même que l’ampoule n’apparaisse.

Soigner une ampoule intacte.

Si votre ampoule est intacte, il faudra réduire la friction ou le frottement sur l’ampoule afin d’éviter une aggravation de la situation. Pour traiter votre ampoule :

  • Nettoyez doucement la zone avec de l’eau propre.
  • Séchez-la délicatement en tapotant.
  • Appliquez un pansement spécifique ampoule plutôt qu’un pansement classique. Les pansements spécifiques Compeed® offrent une meilleure protection en adhérant mieux à la peau (reste en place plusieurs jours grâce aux bords biseautés), ce qui permet de réduire les frottements douloureux. Ils forment un effet coussinet qui soulage instantanément la douleur
  • Afin de soigner et guérir une ampoule efficacement, veillez à ne pas porter de chaussures trop petites ou trop serrés afin d’éviter les frottements.

Les pansements spécifiques tels que les pansements hydrocolloïdes créent un environnement optimal pour le traitement des ampoules. Ils réduisent la douleur, maintiennent un climat humide favorable à la cicatrisation  et permettent une guérison plus rapide de l’ampoule. Veillez toutefois à choisir la bonne taille de pansements. Selon l’endroit où se trouve votre ampoule (orteil, talon, etc.), vous pouvez aussi choisir des pansements avec une forme spécifique.

Une question se pose peut-être à vous avant de suivre ces étapes. Faut-il percer une ampoule pour accélérer sa guérison ?

Il est important de garder l’ampoule intacte le plus longtemps possible, car la peau offre une protection naturelle contre les infections.

Traiter une ampoule percée

Si votre ampoule est percée ou la peau complètement arrachée, vous aurez besoin d’un antiseptique pour prévenir l’infection et la traiter rapidement.

Cependant, si vous n’avez pas accès à un antiseptique :

  • Rincez délicatement votre ampoule avec de l’eau propre.
  • Une fois que cela est fait, recouvrez l’ampoule percée et drainée avec un pansement adapté, comme un pansement hydrocolloïde. Il vous protégera la plaie et procurera un meilleur amorti, soulageant ainsi la douleur dans cette zone très sensible.

En protégeant la plaie et en maintenant un niveau d’humidité locale optimal, les pansements hydrocolloïdes permettront une cicatrisation plus rapide de l’ampoule. Ils interagissent avec la base de l’ampoule exposée pour stimuler la cicatrisation. De plus, ils procurent un effet coussinet (amorti) et sont imperméables. L’ensemble de ces caractéristiques explique leur efficacité spécifique dans le traitement des ampoules[1].

A quelle fréquence devez-vous changer vos pansements?

La fréquence du changement dépend notamment du caractère étanche ou non du pansement, et si votre ampoule est percé ou non.

Si vous utilisez des pansements non étanches, ils doivent être changés lorsqu’ils sont visiblement souillés par les liquides de l’ampoule, la saleté ou l’eau provenant de l’environnement (par exemple : douche, pluie, etc). Selon le contexte qui est lui-même fonction de nombreux facteurs, vous aurez besoin de changer votre pansement à une fréquence variable qui peut aller de toutes les heures à une fois par jour. A l’inverse, si vous utilisez un pansement étanche, la fréquence du changement est moindre. Il est à noter que les pansements hydrocolloïdes, tels que ceux de la gamme ampoules COMPEED® sont étanches.

Pour le soin des ampoules, les pansements spécifiques comme COMPEED® n’ont besoin d’être changés que lorsqu’ils commencent à se décoller ou lorsque la bulle blanche visible sous le pansement et correspondant au liquide absorbé par l’hydrocolloïde, atteint le bord de votre pansement. Il est tout à fait correct et plus efficace de laisser un pansement hydrocolloïde en place pendant plusieurs jours. COMPEED® doit être laissé en place jusqu’à ce que les bords du pansement commencent à se décoller. Les pansements spécifiques peuvent ainsi rester en place pendant plusieurs jours. Afin de laisser le temps à l’ampoule de guérir, ne soyez pas tenté de les enlever plus tôt. Vous ralentiriez le processus de cicatrisation et risqueriez d’arracher la peau toute fine nouvellement formée.

Références

1

Etude HRA Pharma COMP-BLI-01. Consumer testing of marketing claims for COMPEED® BLISTER Study Rapport d’étude v1.0. Date 14/06/2019

2

Ampoules : que faire et quand consulter ?, 2019, https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/ampoules-cloques/que-faire-quand-consulter

3

COMP-BLI-01, Study Report v1.0 Date 14 June 2019