Skip to main content

Qu’est-ce qu’un bouton de fièvre ?

Qu’est-ce qui provoque l’apparition d’un bouton de fièvre ?

Le virus est souvent contracté pendant l’enfance, sans que l’on ne s’en aperçoive. Il se trouve alors à l’état latent dans l’organisme, jusqu’à son activation par l’un des nombreux facteurs déclencheurs :

  • Exposition au soleil
  • Températures hivernales
  • Règles
  • Hormones
  • Fièvre
  • Rhume ou grippe
  • Fatigue
  • Système immunitaire faible

Les phases d’un bouton de fièvre

Une poussée de bouton de fièvre dure de 7 à 12 jours et passe généralement par 5 phases différentes. Cependant, certaines personnes ne ressentent pas le stade initial des ‘picotements’ qui signale l’arrivée d’un bouton de fièvre.

  1. Picotement ou démangeaison. Les premiers symptômes apparaissent, généralement un picotement, une démangeaison ou une sensation de brûlure au niveau de la bouche ou du nez. Cela dure environ six heures et s’accompagne souvent de sentiments d’anxiété et de craintes sur le développement d’un bouton de fièvre.

  2. Vésicule. En un peu moins de quelques heures – ou au maximum quelques jours – la zone devient rouge et de petites vésicules remplies de liquide se développent. Elles peuvent éventuellement se transformer en une seule grosse ampoule. La sensation lancinante caractéristique de cette phase est souvent très douloureuse.

  3. Suintements. Les vésicules grossissent, se percent et laissent une ulcération rougeâtre un peu profonde. C’est la phase la plus douloureuse et la plus contagieuse du cycle et c’est aussi celle où les personnes concernées se sentent le plus gênées.

  4. La croûte. Une croûte sèche, brune se développe. En cas de fissuration, des démangeaisons, une sensation de brûlure ou des saignements peuvent se produire.

  5. Cicatrisation. La croûte se détache et le bouton de fièvre est guéri.

La charge virale d’un bouton de fièvre tombe à un niveau négligeable après 48 heures, ce qui signifie que les traitements anti-viraux sont inefficaces après ce délai*

*Boivin G, Goyette N, Sergerie Y, Keays S, Booth T évaluation longitudinale de la charge ADN de l’herpès simplex lors d’épisodes de l’herpès labial. Journal Of Clinical Virology 2006 ; 37 : 248-251